Concerts — 29 juillet 2012

 

 

 

 

 

 

 

Ministry 28 Juillet 2012 : La chute d’une Icone

 

 

 

 

Pour mon premier article sur RockNLive tenu de main de maître par mon pote Philippe, j’aurai bien aimé choisir un autre événement musical mais cette fois-ci , l’occasion de ce soir était le moment où jamais pour me lancer. Je ne suis pas journaliste, juste un fan de métal qui veut  faire partager sa passion, donc lecteur inconnu, merci pour ton indulgence quant à mes écrits!!!

Ce soir, donc , ce devait être la grande messe pour assister à la venue parisienne d’un de mes groupes fétiche, Ministry, lors du Défibrila Tour 2012.


Arrivé de bonne heure pour ne rien rater du show, je m’aperçois que le Bataclan est en configuration minime : balcon fermé, rideau noir sur les côtés (j’apprendrai plus tard qu’une soirée revival année 80 devait enchainer avec le concert et que la salle devait être libre pour 23 heures…).


Bref, arrive donc le groupe de première partie, Djerv, un combo norvégien menée par une charmante blonde avec une coupe de cheveux qui aurait tout à fait sa place dans une pub pour le gel Studio Line. Musicalement, on oscille entre du sous-Prong et du Nu métal très moyen. Le public réserve pourtant un accueil sympathique au jeune groupe, certainement grâce au sourire de la chanteuse et à son headbanging effréné. Conclusion, petit groupe qui n’apporte rien de neuf , aucun interêt.


Un bon quart d’heure passé et les lumières s’éteignent. Je retiens mon souffle en scrutant avec impatience l’écran situé derrière la scène où Ministry diffuse toujours des images dérangeantes.
L’image du clip Ghouldiggers apparaît avec un Al Jourgensen moqueur et farceur, suivit du groupe qui arrive sur scène avec la vidéo toujours en arrière plan.

Al arrive en titubant , s’accroche à son pied de micro,  regard complètement ailleurs.

Son visage recouvert de piercing avec maquillé sur le front le logo de Thirteen records ou celui du logo du groupe, on arrive pas trop à discerner.


Le son est bon, les lumières stroboscopique à fond , le groupe , comme à son habitude est carré. Trop peut-être. Car dès le départ, les titres s’enchainent d’une manière méthodique, Rio Grande Blood ,No W ,Señor Peligro LiesLiesLies et tout est en parfait raccord avec les images des clips diffusés derrière.


Mais le Al n’y est pas. Il déambule maladroitement sur scène, lèche le manche de guitare de son acolyte mais peine à raccrocher le micro sur son pied et doit se faire aider par un road. Le dernier single en date du groupe, 99 Percenters, remporte un franc succès . il n’y a toujours aucun temps mort entre les morceaux qui s’enchainent à une cadence infernale, Watch Yourself, Life Is Good. Sur ce dernier morceau on sent un Al Jourgensen de plus en plus absent. Il attends la fin du morceau pour quitter la scène.

Les musiciens enchainent alors avec Waiting, sauf que sans le chanteur c’est un peu compliqué et lorsque on entend la voix du Al c’est avec une totale incrédulité qu’on s’aperçoit que tout est donc samplé depuis le départ !


Les gens hésitent à siffler ou à éclater de rire tellement la situation est ridicule. D’ailleurs les cinq musiciens sur scène regardent d’un œil inquiet le côté gauche de la scène pour voir si le frontman ne va pas venir les sauver de cette situation embarrassante. Le morceau fini, un membre du staff vient annoncer, sous les huées du public que le concert doit être interrompu quelques minutes. Dix minutes plus tard, le verdict tombe, Al Jourgensen doit être transporté d’urgence à l’hôpital et le concert est annulé.


Les gens, habitués au bonhomme, ne sont mêmes plus surpris et quittent avec résignation le Bataclan.

Il y a 20 ans, Minstry était considéré, après le Lolapallooza Tour 92, comme le « Groupe le plus dangereux au monde ». son style musical, ses concerts étaient uniques, violent, novateur. Beaucoup de groupe doivent énormément à Ministry : Nine Inch Nails, Marylin Manson, Prong, White Zombie etc…

En ressortant tout à l’heure j’ai croisé Marco Neves, le charismatique chanteur du non moins groupe français mythique Treponem Pal. Nos regards se sont croisés, et j’ai vu dans ses yeux le même sentiment de malaise et d’amertume.


J’ai vu les pompiers embarquer Al. J’espère qu’il s’en sortira une fois encore. Pour lui, sa famille et tout ses proches mais aussi pour tout ses fans qui n’ont pas envie de garder de lui cette dernière image.

 

Al Jourgensen emmené par les pompiers pour une déshydratation !!! ( Selons les sources )

 

Review by GREGORY DRAY pour ROCKNLIVE PRODUCTION

Crédits Photos ; GREGORY DRAY

Share

About Author

philip.barucq

(0) Readers Comments

Comments are closed.