Concerts — 10 juin 2012

 

 

 

 

 

 

 

ENORME SHOW DES GUNNERS

 

Ok c’est vrai il n y a plus que Axl dans le band original, et cela fait des années que l’on nous rabâche la même chose.

Moi aussi j’étais septique lorsque j’avais traversé la Manche en 2001 pour voir le nouveau combo de sir Roses….plutôt déçu !!

Après un passage éclair à Bercy en 2006, nous étions tous au rendez-vous l’année dernière pour apprécier le fameux « Chinese democracy » tant attendu …

On était loin de penser que les Guns repasseraient en 2012 dans l’hexagone et pourtant nous voilà tous à nouveaux réunis en ce 5 juin pour revivre les heures du Sunset Strip.

Lorsque l’on regarde la foule, rien n’a vraiment changé depuis l’hippodrome de Vincenne (je tairai la date ça fait trop mal !!!) il y a de tout, du fan arborant le fameux bandana, à celle qui est venue voir Slash (dommage tu as juste 20 ans de retard) en passant par le gotha du tout Paris, mannequin obligé et même des pseudos stars de TV sont présentent …. bref tout pour se faire voir.


Aniway!!!

22h30, première surprise et pas des moindres, Axl et les Guns débarquent sur la scène à l’heure et nous balancent d’entrée « chinese » et « welcome to the jungle« , juste une claque, le son est énorme, Axl a une voix parfaite et a l’air bien décidé à ne pas nous laisser une seule seconde de répit.

Dj Ashba le sexy guitar lead prend la pose sur les amplis et enchaine « its so easy« , « mr Brownstone« … la pression redescend sur « Sorry » et là encore, c’est parfait, carré, et le public ne si trompe pas ce soir on assiste à un gros show des Gunners..

C’est sur »Estranged » titre très attendu que l’on décollera vraiment, un moment de pure bonheur ou on touchera presque le nirvana et effectivement on ne redescendra plus, les hits se succéderont les uns aux autres « sweet child o’ mine » « civil war » ou autres « knockin’On Heaven’s Door« .


Axl sera excellent au piano dans un « November Rain » qui laissera Bercy sous le charme avant de plonger dans un « don’t cry » des plus ravageur.

Mention spécial pour Richard fortus (guitar) mélange de Ron Wood et Rod stewart  qui nous plaquera des riffs digne d’un Keith Richards , il n’arrêtera pas de courir d’un bout à l’autre de la stage, tournoyant sur lui même, et nous régalant d’un solo des plus rock, simple et efficace, on en demande pas plus …

32 titres pour 3 heures de show qui termineront sur « Patience » et « paradise city« …. ce soir c’était à Paris, et je n’ai pas honte de dire que les Guns N’ fucking Roses se sont enfin débarrassés de leurs fantômes.

 

P.Barucq pour RockNlive

RockNlive était convié a l’after show ou devait avoir lieu un concert privé qui a tourné court après le vol de bijoux dans la loge de Axl … Apparemment une jeune mannequin aurait adoré la fameuse croix en diamant que portait le chanteur pendant le concert. Dommage toute l’équipe aurait aimé vous faire partager ce moment unique …. Next time.

 

 

 

 

 

 

 

Share

About Author

philip.barucq

(0) Readers Comments

Comments are closed.